Visa pour le Vietnam

Vous savez que votre prochain grand voyage aura pour destination le Vietnam. Mais pour cela, il va falloir consacrer du temps à son organisation. Et tout commence par remplir les formalités administratives qui vous assureront une entrée sur le territoire sans encombre.

Visa Vietnam : ce qu’il faut savoir…

On ne peut pas considérer que le Vietnam fasse partie des pays pour lesquels les formalités d’entrée sur le territoire sont compliquées. Néanmoins, il convient de bien les respecter pour n’avoir aucun souci à votre arrivée. Tout d’abord, vous devez être en possession de votre passeport et ce dernier doit être encore valide 6 mois après votre sortie du territoire. Si vous faites un circuit vietnam de moins de 15 jours, vous êtes exemptés de demande de visa, tout au moins jusqu’au 30 juin 2021. Si votre séjour dure plus longtemps, et il faut bien cela pour visiter un riche pays comme le Vietnam, alors vous aurez besoin de faire une demande de visa Vietnam.

Cette dernière doit se faire auprès des services consulaires de l’ambassade du Vietnam. Elle se trouve au 61 de la rue Miromesnil dans le 8e arrondissement parisien. Vous pouvez les joindre par téléphone au 01 44 14 64 13. Toutefois, le site internet est assez bien fait pour obtenir les informations nécessaires. Une adresse mail, consulaire_vietnam@yahoo.fr, est aussi à votre disposition pour toute question concernant les formalites Vietnam.

Concernant le Vietnam visa, il faut tout d’abord savoir que ce dernier est payant. Le visa Vietnam prix pour un mois vaut 40 euros. Il donne droit à une entrée sur le territoire et des visas spécifiques pour entrées multiples existent si vous souhaitez faire un ou plusieurs allers et retour avec les pays voisins. Cela peut être le cas si par exemple vous faites un circuit Vietnam Cambodge Laos. Vous n’hésiterez pas à consulter le site de l’ambassade pour vous assurer de présenter tous les papiers à votre arrivée au service consulaire. Vous ajouterez aussi à votre dossier la preuve de sortie du territoire, un billet d’avion retour dans la grande majorité des cas. Il faut savoir qu’un mineur doit avoir un passeport en son nom et une autorisation de sortie du territoire en cas de voyage sans les parents. Vous recevrez votre document dans un délai de 1 à 2 semaines.

Il y a cependant plus simple pour obtenir son visa puisqu’il existe maintenant, et cela, depuis 2017, un e-visa. Il s’agit d’un formulaire Visa Vietnam délivré par voie électronique qui vous évite de vous déplacer dans les services consulaires et de recevoir votre document, par mail, dans des délais plus brefs. C’est la solution de facilité pour voyager et celle d’ailleurs de plus en plus plébiscitée par les touristes eux-mêmes. Sachez qu’il est aussi possible d’obtenir son visa à votre arrivée, mais les formalités sont plus longues.

Aller au Vietnam pas cher

Avec ses plages extraordinaires, ses fleuves majestueux, ses pagodes colorées et l’accueil chaleureux de ses habitants, le Vietnam est un eldorado accessible. Ses villes animées au patrimoine architectural éblouissant ajoutent au charme d’une contrée aux paysages d’une beauté à couper le souffle. Sportif et/ou culturel, un séjour au Vietnam est une expérience incomparable qui ravit les touristes. La mythique baie d’Halong tient toutes ses promesses à cet égard. Ses eaux turquoise où voguent des jonques typiques sont parsemées de milliers d’îles. Découvrez-les à bord d’un kayak puis explorez les forêts luxuriantes environnantes. Elles sont un cadre rêvé pour des randonnées entre amis ou pour s’essayer à l’escalade.

Le bon moment pour partir

Cette destination en Asie du Sud-Est est très prisée par les vacanciers adeptes d’un dépaysement inoubliable au cœur d’une nation accueillante et insolite. Les plus beaux sites du Vietnam sont à la portée des touristes qui surveillent de près leur budget. En réservant un séjour sur place à la bonne période, il est facile de profiter des meilleures opportunités possibles pour partir au Vietnam. Il est recommandé de concilier les dates favorables aux baisses de prix des billets d’avion et celles où le temps est très agréable. Rien de plus simple puisque le Vietnam est hospitalier tout au long de l’année : il suffit simplement de choisir la région adéquate en fonction du climat local.

Vous souhaitez découvrir le nord du pays ? Ses plaines dominées par des montagnes spectaculaires aux alentours d’Hanoï sont toujours plaisantes mais plus fraîches de décembre à mars. Le centre du pays (Trung Bô) est plus tropical. Ses plaines côtières surplombées par la cordillère Truong Son enchantent les baigneurs de février au mois d’août.

Quant au sud du pays, vous l’apprécierez mieux de novembre au mois d’avril. Un billet Vietnam direction Hanoï qui est située au nord et à la pointe du delta du Tonkin, est toujours un bon choix. La distance Paris Vietnam correspond dans ce cas à un voyage de 9190 km pour une somme modique comparée au paysage grandiose à l’arrivée ! Au mois de mai, le Vietnam pas cher est très possible.

Les mystères du Vietnam à votre portée

Traversée par le Song Hong, la ville de Hanoï est aussi touristique que culturelle. Elle séduit par ses musées et ses spécialités savoureuses comme le « chao tom », délicieuse brochette à la crevette, ou le « banh xeo », la crêpe vietnamienne par excellence. Abordable et réputée, la baie de Nha Trang est une station balnéaire à rejoindre en priorité grâce à un vol pas cher Vietnam. Vous y découvrirez les « îles de la lune » et une plage de sable fin longue de sept kilomètres. La grande pagode de Long Son vous éblouira avec sa statue de Bouddah haute de neuf mètres ! Idem pour le splendide temple Cham de Po Nagar avec ses toits superposés.

Ce golfe est aussi un véritable éden pour les amateurs de plongée sous-marine, idem pour les débutants. Classée parmi les 29 plus belles baies du monde, Nha Trang est également un site privilégié où les baleines (et les requins-baleines) se retrouvent tous les ans, d’avril à juillet. Ce spectacle grandiose fait partie des souvenirs mémorables que les vacanciers, ayant opté pour un vol pas cher Vietnam, ne sont pas près d’oublier. Côté souvenirs matériels, pensez à rapporter des objets de laque, des soieries et du thé au lotus, typiques et peu coûteux là-bas.

Transports au Vietnam

Vous préparez votre voyage et recherchez des informations sur les moyens de transport Vietnam ? Les options ne manquent pas, tant pour se déplacer au sein des villes que pour aller de région en région, voire traverser l’intégralité du pays !

TOP5 des transports insolites au vietnam

Si les moyens de transports traditionnels existent bien sûr au Vietnam, tels que le train, l’avion, le bus ou encore la voiture, certains sont particulièrement décalés, voire amusants.

5 – Le cyclo-pousse

Ce moyen de transport traditionnel a disparu de certaines villes, mais il existe encore dans différents endroits du pays. Peu cher, silencieux et non polluant, c’est l’une des options les plus dépaysantes qui existent pour le voyageur.

4 – Le moto-taxi

Le 2e moyen de transport insolite et très populaire est le moto-taxi (xe om). Si le casque est désormais obligatoire, le trajet reste toutefois impressionnant à vivre, en particulier aux heures de pointe dans les grandes villes !

3 – Le vélo

Dans les villes et les régions à faible relief, opter pour le vélo est une troisième option insolite, car l’expérience n’a rien à voir avec la circulation telle qu’on la connaît en Europe par exemple. Une immersion à ne pas manquer ! A compléter par des trajets en scooter si vous savez conduire un deux-roues. Le permis international est conseillé et le port du casque indispensable.

2 – Le bus local

Mieux vaut ne pas être trop pressé(e), même si des lignes express des bus locaux existent dans la plupart des villes. Bien que le bus local soit plus lent, c’est un moyen authentique et original de se mêler à la population.

1 – Les bus standards

Enfin, les bus qui circulent entre les régions peuvent vraiment vous surprendre : ils s’arrêtent en effet très régulièrement « à la demande », en fonction par exemple des besoins des voyageurs !

Comment se déplacer à travers le Vietnam ?

Le train Vietnam est l’un des moyens les plus authentiques et mémorables de parcourir le pays. Le réseau s’améliore toujours plus chaque année et les trains ont tendance à partir à l’heure. Cela en fait un moyen de transport fiable, d’ailleurs plébiscité par de nombreux voyageurs. Sur les trajets de nuit, réservez une place dans un train couchette pour une expérience aussi confortable qu’amusante ! Vous les trouverez notamment sur les liaisons entre Ho Chi Minh et Nha Trang, Hanoi et Lao Cai ou encore Hanoi et Hue.

Vous pouvez aussi traverser tout ou une partie du pays en bus ou mini-bus, privés ou publics. Leur capacité varie, tout comme leur vitesse. C’est un moyen très abordable d’aller de région en région ou de ville en ville au Vietnam. Une option dite « Open Tour » existe pour économiser sur l’ensemble des billets.

Envie d’aller au plus efficace et rapide ? Optez pour l’avion ! Une bonne option est la compagnie nationale Vietnam Airlines. Si vous cherchez un vol low cost, consultez plutôt les compagnies aériennes comme VietJet Air et Jetstar, que vous avez peut-être déjà croisées dans d’autres pays asiatiques.

Au final, se déplacer au Vietnam est un jeu d’enfants tant les options sont nombreuses et abordables. Profitez-en bien pendant votre voyage en Asie !

Vivre au Vietnam

Le Vietnam est devenu ces dernières années une destination de premier choix pour les personnes souhaitant s’installer en Asie. Son économie florissante attire les professionnels, sa douceur de vivre séduit les retraités. Le coût de la vie réduit et un cadre agréable font partie des raisons pour lesquelles on quitte la France. Mais sur place, la vie est-elle aussi belle ?

Quand on est français…

Les raisons pour s’installer au Vietnam sont nombreuses. Nous venons de le noter, le coût de la vie sur place est une des principales motivations des expatriés. Hô-Chi-Minh, par exemple, est classée 10ème au classement mondial des villes les moins chères. Pour vivre confortablement, 800 euros sont suffisants et il est possible de vivre correctement avec 200 euros. C’est donc un excellent choix pour les retraités qui peuvent profiter de leur rente dans les meilleures conditions. Concernant les impôts, vous les règlerez sur place si vous êtes considéré comme un habitant permanent. Le pays est aussi un lieu où l’économie est particulièrement florissante. Il est donc possible de trouver un travail dans une entreprise française récemment installée sur place par exemple.

Le climat est aussi un élément qui compte dans le choix des Français souhaitant vivre au Vietnam. La chaleur est toujours présente et on ne se pose plus la question du temps qu’il fera demain ! La population joue aussi un rôle important dans l’accueil des étrangers. Très dynamiques, les habitants du pays sont des hôtes de qualité. Ils se feront un plaisir de vous initier à la Vietnam culture.

Enfin, le pays, même s’il est encore en développement, offre un large choix de produits. Vous pourrez ainsi acheter ce que vous souhaitez sans passer des heures à le chercher qu’il s’agisse d’high-tech ou d’artisanat Vietnam.

Mais avant de profiter de ce pays à l’optimisme inégalé, il faut procéder à quelques démarches. Aucune vaccination n’est obligatoire mais mieux vaut prévoir une protection contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la typhoïde, les hépatites A et B, les méningites A et C. Si vous vous installez en zone rurale un vaccin contre la rage est fortement recommandé. Un visa longue durée – ou une carte de résident – pour entrer et rester dans le pays est aussi indispensable.

Dès votre arrivée, mieux vaut vous immatriculer auprès du service de l’accueil du consulat.

S’intégrer au mieux en oubliant les inconvénients

Vous pourrez être surpris dès votre arrivée par l’agitation des villes et le désordre ambiant. Mais la vie si agréable vous fera oublier les poubelles jetées dans la rue, le soir venu.

Mais tout n’est pas si rose sur place. Même si le travail est un marché en pleine expansion, un employeur local préférera toujours embaucher un Vietnamien – principalement à cause des quotas d’employés étrangers. Il faudra alors prouver que vous avez des compétences rares. Les petits jobs sont très présents et plus simples à obtenir mais la rémunération reste très faible.

Sur place, il faudra aussi vous intégrer en apprenant la langue et la culture. Et ce n’est pas le plus simple ! Côté religion Vietnam, vous pourrez aisément trouver le lieu de culte qui vous convient, le pays restant libéral.

Autre problème souvent rencontré, il n’est pas toujours simple de trouver une paire de chaussures ou un vêtement à sa taille. Les mensurations des locaux sont plus petites que celles des Français.

Côté logement enfin, les agences locales vous proposeront majoritairement des habitations situées dans les districts pour expatriés – Thao Dien, par exemple, à Hô-Chi-Minh -, plus chers et moins authentiques. C’est idéal si vous ne parlez pas un mot de vietnamien puisque tout y est pensé pour faciliter votre quotidien. Toutefois, les logements y sont chers – entre 500 et 1000 euros. Vous pouvez naturellement résider dans un quartier différent, comme Binh Tanh toujours à Saïgon, où les loyers descendent fortement – entre 200 et 500 euros par mois.