Tout projet de voyage commence par la préparation de celui-ci dans les moindres détails et un séjour au Vietnam ne déroge pas à cette règle. Pour vous assister dans les préparatifs administratifs de votre séjour, il vous faudra connaître toutes les formalités nécessaires à l’obtention de votre visa.

Quelles formalités pour un voyage au Vietnam ?

Les formalites Vietnam, comme dans la préparation de tout voyage ou circuit vietnam , nécessitent un passeport valide d’au moins 6 mois après la date de sortie du territoire et d’un visa pour un séjour dépassant les 15 jours. Pour les séjours de moins de 15 jours, les Français bénéficient d’une exemption de visa pour une entrée. À noter que les Suisses, les Belges et les Canadiens ne sont pas inclus dans cette exemption.En ce qui concerne l’obtention du visa vietnam, il faut savoir qu’il existe 2 types de visas : le visa touristique et le visa d’affaires. Le dépôt de dossier s’effectue essentiellement auprès de l’ambassade du Vietnam où vous devrez vous munir de 2 photos d’identité et remplir le formulaire de demande de visa pour le Vietnam en 2 exemplaires ainsi que les frais de dossier. Le visa Vietnam prix est généralement sujet à des révisions annuelles, mais les frais sont de l’ordre de 40 € pour une entrée simple d’un mois et de 80 € pour un visa de 3 mois.

Le délai d’obtention du Vietnam visa est de 1 à 2 semaines après le dépôt des dossiers.Vous avez également la possibilité de remplir le formulaire visa Vietnam en ligne par le biais de sites spécialisés qui se chargeront des étapes pour l’obtention de votre visa. Vous pourrez retrouver toutes les informations sur le National Web Portal on Immigration pour les étapes à suivre en vue de l’obtention de votre e-visa du Vietnam. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, recourir aux agences de voyages pour la préparation de votre visa touristique est la meilleure alternative. En effet, l’administration vietnamienne privilégie les demandes d’agences de voyage pour l’obtention du visa par rapport aux demandes privées. Ainsi pour vous éviter tout refus, passer par l’intermédiaire d’une agence de voyages vous coûtera moins cher et vous assurera l’obtention de votre visa.Vous avez également la possibilité de passer par des organismes tiers afin de réduire vos coûts et espérer réduire les délais d’attente.

Enfin, toujours dans la préparation de votre voyage, veillez à avoir connaissance des règles douanières qui régissent le Vietnam afin de vous éviter tout désagrément. Il faut savoir qu’il est interdit de sortir du Vietnam avec des antiquités, de l’alcool de serpent et du nuoc mam. Aussi, il vous faudra réviser vos vaccins afin de vous éviter tout risque sanitaire. Bien qu’aucune vaccination spécifique ne soit requise pour un séjour au Vietnam, il est toutefois vivement conseillé de vous faire une vaccination contre la fièvre typhoïde, l’hépatite A et l’encéphalite japonaise.

Santé et vaccins : ce qu’il faut savoir

Dès lors que l’on voyage dans un pays qui connaît un certain taux d’humidité, il est bon de faire attention aux recommandations vaccinales, peut-être plus encore que pour les autres pays. Tout d’abord, il y a deux précautions à prendre. La première est de comprendre que c’est le médecin traitant qui délivre l’ordonnance des vaccins, et que c’est donc lui qui justifie ou non de l’intérêt de la vaccination en fonction de votre historique de santé. Ensuite, les informations qui suivent tiennent déjà compte du fait que vous êtes à jour de votre calendrier vaccinal traditionnel. Il est à noter que malgré la liste donnée ci-dessous, aucune vérification vaccinale n’est faite à l’entrée du pays, il s’agit donc uniquement de précautions pour votre santé.

Pour le Vietnam, il est nécessaire de se faire vacciner contre l’hépatite A avec une injection à réaliser au moins 15 jours avant le départ. Si vous partez dans une zone rurale, il est préconisé de se faire vacciner contre l’encéphalite japonaise. La fièvre typhoïde est à ajouter à votre liste si vous comptez voyager dans des situations précaires, avec peu d’hygiène ou d’accès à l’eau courante. Ce n’est généralement pas ce qui est attendu d’un voyage touristique, mais il est important tout de même de le préciser. Le vaccin contre la rage sera à prescrire si vous vous retrouvez dans des zones isolées, et cela, sur au moins plusieurs jours ou semaines. Le paludisme ne touche pas toutes les régions du Vietnam, en raison notamment de l’altitude. Il convient de se renseigner à l’amont de son parcours dans le pays et de comparer avec le nom des régions qui demandent une vaccination. Le site de l’institut Pasteur est pour cela la référence la plus adaptée.

Tous ces vaccins peuvent paraître nombreux pour un seul et même voyage. Rappelez-vous qu’ils ne sont pas tous obligatoires et que vous n’avez, par exemple, pas grandes raisons de vous faire vacciner contre la rage. A contrario, si vous comptez passer un long labs de temps dans une région particulière, renseignez-vous de façon plus précise sur les risques sanitaires encourus dans cette zone pour, au besoin, ajouter un autre vaccin.

Il sera donc nécessaire que vous vous y preniez plusieurs semaines avant de partir, afin de programmer les différentes piqûres et les rappels avant votre départ.

Au-delà des vaccins en eux-mêmes, il est bon d’avoir quelques réflexes pour sa santé. Le premier est de se prémunir contre les moustiques, la dengue et le virus Zika qui se propagent rapidement au Vietnam. Il est donc conseillé d’user de l’antimoustique à toute heure du jour et de la nuit. Vous prendrez soin aussi d’éviter l’eau du robinet ou celle dont la provenance ne vous semble pas sûre. En effet, l’eau est porteuse de microbes et virus qui pourraient gâcher votre séjour. De l’eau en bouteille, et surtout de l’eau gazeuse pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une bouteille contrefaite, est donc un réflexe à prendre dès votre premier jour. Le bruit du gaz s’échappant de la première ouverture est votre garantie d’une bouteille saine, et non pas embouteillée dans des ateliers plus ou moins clandestins comme on peut le voir assez souvent au Vietnam.

Concernant les médicaments, prenez avec vous le nécessaire, et vos ordonnances pour en justifier la possession. Évitez autant que possible d’avoir recours aux pharmacies sur place, vous ne saurez pas forcément distinguer la sérieuse de celle qui s’alimente avec des produits contrefaits. Ajoutez à vos ordonnances des produits de base comme un antidouleur type paracétamol et des médicaments en cas de problèmes avec les intestins car il ne faut jamais éliminer le risque d’une contamination par l’eau.

Concernant les médicaments et la santé, on ne peut que conseiller aussi de souscrire à une assurance voyage qui devrait vous couvrir ainsi que vos frais médicaux en cas de soucis de santé sur place. Malgré toutes les précautions édictées ici, il faut rappeler que le Vietnam reste un pays assez sûr en termes de santé et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais plutôt de se prémunir contre diverses situations indésirables.

Pays merveilleux au dépaysement de chaque instant, il ne suffit pourtant pas de rêver de son voyage pour bien en profiter. Respecter les démarches administratives nécessaires ainsi que les précautions de santé vous garantiront de mettre toutes les chances de votre côté pour vivre un grand moment à parcourir les paysages du Vietnam.

Visa pour le Vietnam

Vous savez que votre prochain grand voyage aura pour destination le Vietnam. Mais pour cela, il va falloir consacrer du […]